Certaines pensées négatives peuvent empoisonner votre vie. Comment conscientiser ces voix intérieures qui vous critiquent, vous jugent ou vous dévalorisent, afin de vous en libérer ?

Particulièrement présentes en période de changements ou de stress, certaines pensées négatives sèment la pagaille dans votre tête. A force d’être répétés, ces messages toxiques altèrent sournoisement et durablement votre confiance en vous. Nous appelons ce mécanisme : le ‘sabotage intérieur’. Le ‘saboteur’ peut prendre divers visages. Nous parlerons donc des ‘saboteurs’.

Conscientiser vos ‘saboteurs’

Les saboteurs sont présents bien plus souvent que vous ne le pensez. Mais bonne nouvelle, ils se repèrent facilement. Ce sont, par exemple, des phrases peu nuancées qui comportent des ‘toujours’ et des ‘jamais’.

Autre indicateurs des saboteurs : les injonctions inconscientes du type : « Je devrais être comme ceci », « Je n’y arriverai jamais », « Je ne suis pas capable de », « Je ne suis pas assez » ou « Je suis trop »,… A force d’être répétées toute la journée, ces voix nocives vous font vous sentir triste, déprimé, stressé ou anxieux.

Très énergivores, vos ‘saboteurs intérieurs’ sapent votre créativité, gâchent votre tendance à l’autonomie, mettent à mal vos capacités de réflexion et vos prises de décision.

En thérapie systémique, de même qu’en coaching, on sait combien l’histoire que l’on se raconte est importante et crée notre réalité. Toutes ces pensées négatives sont plus souvent le fruit de nos peurs que de nos réelles incapacités. A coup sûr, nous devenons ce que nous pensons être…

Identifiez vos ‘saboteurs’

Dans son livre intitulé ‘Positive intelligence’, le coach Shirzad Chamine dresse les portraits de ces saboteurs. Voici vos 3 principaux ‘faux amis’ :

  • Le juge : cette voix qui vous dit que vous êtes nul.
  • Le contrôleur : il vous dira que c’est de votre faute si quelque chose n’a pas fonctionné.
  • La victime : elle vous fait croire que vous rencontrez ‘encore’ un échec.

Faire taire vos ‘saboteurs’

Après avoir conscientisé ces voix toxiques de vos pensées, il faut redonner de la puissance à votre ‘bonne voix’, celle du ‘Sage’.

Comment ? Principalement, en déployant votre ‘intelligence positive’. Concrètement, certains exercices peuvent aider s’ils sont pratiqués quotidiennement. Soyez attentif à ce que vous vous dites à propos de vous-même. A la manière dont vous vous parlez. Notez les dénominateurs communs de vos principaux saboteurs afin de mieux les cerner. Ce sont souvent les mêmes…

Vous pouvez également imaginer ce que vous diriez à votre meilleur ami qui parlerait comme cela de lui-même. Autre technique : visualiser la réussite plutôt l’échec. Contrebalancer avec un scénario plus positif qui met en lumière vos qualités et vos compétences.

Les saboteurs ne sont pas une fatalité, en pratiquant la bienveillance avec vous-même, vous pouvez reprendre progressivement les commandes de vos pensées.

(FvE – Illustration : Pixabay)

Coach de transition professionnelle et coach de vie, mon accompagnement est une approche intégrative basée sur un processus de coaching humaniste combiné à la thérapie brève (approche systémique et stratégique de l’Ecole de Palo Alto). Dans mes coachings, je mets toute mon empathie, mon intuition, ma sensibilité et mes compétences au service d’un accompagnement bienveillant. Je vous accueille, selon votre préférence, en présentiel, au centre au ‘Bord de l’eau’ à Uccle , ou par visioconférence. Tell Me Coaching/Uccle/Bruxelles.

Positive Intelligence, Shirzad Chamine , Greenleaf Book Group Llc, 2012.